EXTRAITS  Hétérorisme

D’accord, je me contredis, mais j’ai le droit non ?  Je revendique mon droit à changer d’avis, à me contredire… Ah oui, avant toute chose, je revendique surtout mon droit à l’indifférence.  Foutez-moi la paix. Au moins autant que je vous fiche la paix.  J’ai juste envie de vivre tranquille. Je n’ai pas besoin de votre regard ou de votre consentement pour être heureux et pour savoir qui je suis. C’est possible ?

J’aime pas les PD, voilà c’est dit. J’aime pas les PD, mais j’aime les hommes ! Pas les humains hein ? J’aime les hommes, les virils…  Ça pose un problème à quelqu’un ?

(…) Oui, à première vue, je suis un spécimen rare de Gay homophobe !

L’homophobie c’est du racisme, ni plus ni moins. Les gays et les noirs, même combat… Et je te dis pas la vie d’un noir homosexuel…       

              

≈ ≈ ≈ ≈ ≈

 

Je suis gay. Oui et alors ?  J’ai des tas d’amis qui m’aiment, mais pas à cause de ça. Ils s’en fichent mes amis de ma sexualité. C’en est presque ridicule de se présenter de cette manière. Bientôt sur les formulaires administratifs, il faudra cocher ses préférences sexuelles. Mais ne riez pas, on y est presque déjà.

Mais c’est la société qui veut ça. Elle voudrait tellement que rien de dépasse, qu’elle exerce un poids sur nous et sur toutes les minorités, pour qu’on rentre dans le rang, dans la norme… L’hétéro est le mètre étalon. Et tout ce qui ne lui ressemble pas, n’est pas « normal » !  Ce n’est ni plus ni moins que de la dictature de pensée, de l’intolérance, de l’hétérorisme !  Ah oui, je reconnais, c’est fort comme mot l’hétérorisme.

Mais, je ferais juste remarquer, que comme le vrai terrorisme, hétérorisme provoque des morts. Entre 10 000 à 15 000 homosexuels ont portés le triangle rose en camps de concentrations nazis, et environ 53 % d’entre eux ont été éliminés à Auschwitz… Et le taux de suicide chez les ados qui ne supportent pas le poids de leur différence est hallucinant. Alors, non merci je ne veux pas me soumettre à cette tyrannie. Je suis gay, libre et heureux.

 

≈ ≈ ≈ ≈ ≈


Je ne veux pas faire de généralités, ni chercher à me plaindre, mais, dans les mentalités de quelques-uns, quand on est gay, on est forcément coiffeur, fleuriste ou couturier, oui grand couturier même. Inversement, il y a plein de boulots qui nous sont interdits, ou qu’on n’imagine pas être fait pour nous.   Equarisseur, éboueur, militaire… (…) Vous voteriez-vous pour un président gay ? Voilà !

 

≈ ≈ ≈ ≈ ≈


Oh, j’ai envie de faire une expérience… Vous voulez la faire avec moi ? On va imaginer un monde qui n’existe pas : Dans ce monde irréel, l’homosexualité est la règle, la normalité dans notre société. L’humanité a quitté le pont pour passer à gué pour faire une touche d’humour...   Et imaginez que vous êtes hétéro dans ce monde-là.

« Bienvenue sur BiFiMec TV ; les titres de votre journal » :

Culture : « Un homme et un homme » de Claude Lelouch a remporté la Palme d’or au Festival de Cannes 1966.   Trente ans plus tard, Baz Luhrmann réalise « Roméo + Jules » d’après William Shakespeare avec Leonardo DiCaprio et Brad Pitt ; un succès.

Simon de Beauvoir, époux de Jean-Paul Sartre, participe au mouvement de libération des hétéros dans les années 70 et publie son livre « Le Deuxième sexe ». Tout le monde se souvient de sa fameuse citation qui a soulevé des polémiques dans les milieux bien pensant : « on ne nait pas hétéro, on le devient… »

 

≈ ≈ ≈ ≈ ≈

Bref Rambo version Gay, ça donnerait ça !

Là, John, attache avec un foulard Hermès rouge ses cheveux fraîchement lavés au shampoing délicat parfum violette, spécial cheveux secs abimés. Dans l’avion, il en profite pour se faire une manucure. Après un voyage interminable, John saute sans parachute du planeur qui le conduisait sans bruit à travers les lignes ennemies. Il ne doit pas se faire remarquer. Lorsqu’il touche enfin le sol après 422 mètres de chute libre, il pousse un wwwoua de rage : la boue communiste vient de souiller ses Repetto blanches, les mêmes que Gainsbourg, qu’il porte comme lui, sans chaussettes.  Sa colère n’en sera que plus grande…