DARWIN A REBOURS

(le jour de la dernière heure)

Le signal est venu de l’horizon,

Comme un appel à la révolution.

La mer est agitée, force douze

Les vagues roulent des épaules.

C’est le temps de la folie douce

Le temps des métamorphoses.

Les dorades cherchaient un roi,

Et c’est tombé sur moi.

 

Vois, la vie évolue,

Elle fait des volutes,

Des cercles bien carrés,

Des volumes encastrés.

Des courbes à angles droits,

Où l’envers vaut l’endroit.

 

C’est le jour J et c’est l’heure H,

Le temps de la révolution.

Celle que tous les poissons s’arrachent.

Alors rêve, rêve, rêvolution.

 

Le feutre rouge entoure la date.

Plongés dans l’eau, près de Leucate,

Les souvenirs se réhydratent

Par quelques larmes disparates.

Quand la vie glisse sur mes écailles,

Je la suis, docile, où qu’elle aille,

Comme un radeau sans gouvernail.

 

         Darwin à rebours,

         Kafka le retour.

         Je suis un homme-poisson,

         Un homme en mutation.

         Kafka sur la plage,

         Un roman sans images

         D’une histoire sans âge,

         D’une histoire sans âge.

 

Posée sur son rocher nuage,

La fille regarde tourner la page,

Elle sert fort contre elle ses chimères,

Du ciel tombent des étoiles de mer.

Une galaxie meure sur le sable,

Les vérités ne sont que fables

Quand les mensonges se mettent à table.

 

La vie n’est qu’un passage,

Elle marche, comme elle nage.

Trop de métaphores,

C’est le temps du phosphore,

La victoire des plus faibles,

La victoire des plus faibles.

 

         Darwin à rebours,

         Kafka le retour,

         Je suis un homme-poisson,

         Un homme en mutation.

         Kafka sur la plage,

         Un roman coquillage,

         Une histoire sans âge,

         Une histoire sans âge.

 

C’est le jour J et c’est l’heure H,

Le temps de la révolution.

Celle que tous les poissons paient cash.

Alors rêve, rêve, rêvolution.

 

Le jour de la dernière heure a sonné,

Alors rêve, rêve, rêvolution.

Le jour de la dernière heure a sonné.

Alors rêve, rêve, rêvolution.

L’humanité est noyée,

Alors rêve, rêve, rêvolution.

L’humanité est sauvée.

Alors rêve, rêve, rêvolution.

L’humanité est noyée,

Alors rêve, rêve, rêvolution.

L’humanité est sauvée.

 

C’est le jour J et c’est l’heure H,

Le temps de la révolution.

Celle que tous les poissons nous crachent.

Alors rêve, rêve, rêvolution.

Toulouse 10 avril 2019
Paroles : Luc Tallieu
Musique : Marcel Capelle